Le premier ambassadeur français des ODD met le cap vers l’Arctique

Energy Observer s'est lancé le défi de devenir le premier navire au monde à rejoindre l’Arctique grâce aux énergies renouvelables et à l’hydrogène. Un challenge technologique et citoyen dont l'objectif est de sensibiliser sur les conséquences de l'activité industrielle et humaine et de démontrer qu’il existe des alternatives aux énergies fossiles.

Au-delà de la prouesse technique en milieu extrême, rejoindre le Spitzberg est un symbole fort car l'archipel cristallise à lui seul les enjeux majeurs de l’urgence climatique : montées des eaux, libération de gaz à effet de serre par le pergélisol, perturbation des courants océaniques, disparition de la faune et de la flore et bien sûr dégradation des conditions de vie des peuples y vivant. Dans cette région, la température a augmenté, depuis l’ère préindustrielle, deux fois plus vite que la moyenne mondiale à cause d’un phénomène de rétroaction que les experts appellent l’amplification polaire.

Energy Observer continue ainsi son tour du monde des innovations en matière de transition écologique et de mise en œuvre des 17 Objectifs de développement durable. L'Odyssée pour le futur montrera toute la beauté et la fragilité de cet écosystème arctique, en longeant les côtes de la Norvège, pays emblématique d'une prise de conscience de l'urgence climatique. Malgré une abondance de réserves en hydrocarbures, ce pays a résolument orienté sa politique énergétique vers les énergies renouvelables et l’hydrogène tout en investissant massivement dans la protection de son environnement.

Après plus de six mois dans les mers glacées du nord de l'Europe, le navire a retrouvé son port d'attache en baie de Saint-Malo le dimanche 20 octobre 2019.

Pour aller plus loin...Site internet d'Energy Observer

Découvrir les épisodes d'Energy Observer Solutions...