L'intérêt grandissant des entreprises pour les Objectifs de développement durable (ODD) ne garantie pas une réelle appropriation de ces derniers. Les entreprises s'en soucient-elles réellement ?

Pwc : étude sur l'appropriation des ODD par les entreprises

Les entreprises s'approprient-elles les ODD ?

Le cabinet PwC a publié, en décembre 2018, un rapport réalisé à partir de son étude mondiale « SDG Reporting Challenge », sur les entreprises et la façon dont elles intègrent les Objectifs de développement durable (ODD). En tout, 729 entreprises issues de 21 pays et 6 secteurs d’activités ont été interrogées.

72 % d'entre elles mentionnent les ODD dans leur rapport annuel ou de développement durable 2017 ; soit 10 points de plus que l’année précédente.

Des progrès notables mais inégaux

Le rapport fait état à la fois d’un véritable progrès dans la prise de conscience générale et l’avancement des entreprises sur le sujet des ODD, mais également d’une appropriation encore inégale.

En effet, si 50 % des entreprises ont identifié des ODD prioritaires, seulement 54 % d’entre elles les mentionnent dans leur stratégie commerciale.

Globalement cinq ODD prioritaires se distinguent :

  • l’ODD8 – travail décent et croissance économique (79%),
  • l’ODD13 – lutte contre les changements climatiques (76 %),
  • l’ODD12 – consommation et production responsables (66 %),
  • l’ODD3 – santé et bien-être (57 %),
  • l’ODD9 – industrie, innovation et infrastructure (55 %).

Transformer les mots en actions

Pour aller plus loin dans leur appropriation et éviter le risque d’ODD-washing, les entreprises doivent dépasser la simple mention de leurs contributions positives aux ODD pour prendre en compte leurs cibles, les décliner à l’échelle locale et s’interroger sur les impacts négatifs que pourraient avoir leur activité sur l’ensemble de l’Agenda 2030.

Pour aller plus loin ...SDG Reporting Challenge (www.pwc.com)