Vendredi 9 octobre, l’Agence des Nation unies chargée de la lutte contre la faim a reçu le prix Nobel de la paix

Enfants souriants
WFP/Giulio d'Adamo

Ce vendredi 9 octobre, le Programme Alimentaire Mondial (PAM), l’Agence des Nation unies chargée de la lutte contre la faim, a reçu le prix Nobel de la paix. L’éradication de la faim est l’un des 17 Objectifs de développement durable adoptés par les 193 États membres.

Qu’est-ce que le PAM ?

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies est la plus grande organisation humanitaire au monde. Il sauve des vies dans les situations d'urgence, construit la prospérité et favorise un avenir durable pour les personnes qui se relèvent de conflits, de catastrophes et de l'impact du changement climatique.  

Le Programme est créé en 1962, et l’Agence sera pleinement intégrée aux Nations unies en 1965. Aujourd’hui, le PAM emploie 17 000 personnes, et est entièrement financé par des dons, principalement venant des États.

Le PAM et la France

Le Programme alimentaire mondial est le principal canal de l’assistance alimentaire programmée française. Au cours des ans, la France a développé avec le PAM une relation confiante, fondée sur la concertation sur les crises et la défense du droit international humanitaire. Alors que le monde entier est plongé dans un climat d’incertitude lié à la pandémie de COVID-19, la France confirme son rôle d'acteur clé au soutien des actions humanitaires et de développement grâce à une contribution de plus de 15 millions d’euros.

Près de 100 millions de bénéficiaires

Ce programme alimentaire mondial est la plus grande organisation humanitaire au monde qui s'occupe de la faim et de la promotion de la sécurité alimentaire. En 2019, le PAM a fourni une assistance à près de 100 millions de personnes dans 88 pays qui sont victimes d'une insécurité alimentaire et de la faim aiguës.

La pandémie de coronavirus a contribué à une forte augmentation du nombre de victimes de la faim dans le monde.

« Face à la pandémie, le Programme alimentaire mondial a fait preuve d'une capacité impressionnante à intensifier ses efforts », indique le Comité Nobel. « Le monde risque de connaître une crise de la faim d'une ampleur inconcevable si le Programme alimentaire mondial et les autres organisations d'aide alimentaire ne reçoivent pas le soutien financier qu'ils ont demandé ».

A travers la remise de ce prix, le Nobel souhaite « tourner les yeux du monde vers les millions de personnes qui souffrent de la faim ou sont menacées par celle-ci ».