Les indicateurs de suivi des Objectifs de développement durable

Pour suivre les progrès accomplis à l’échelle mondiale vers l'atteinte des Objectifs de développement durable (ODD), un jeu de 232 indicateurs a été adopté le 11 mars 2017 par la Commission statistique de l’ONU. Ces indicateurs, tels qu’ils ont alors été définis, sont destinés à servir de fondement principal pour suivre les progrès accomplis mondialement vers la réalisation des ODD.

Corps

Les indicateurs de suivi mondiaux (ONU)

À l’issue de la négociation autour des Objectifs et des cibles de développement durable, la commission statistique de l’ONU a arrêté une liste de 232 indicateurs de suivi. La liste onusienne comprend 244 indicateurs, mais compte-tenu des doublons existants, la liste en contient 232.

Cette liste a été stabilisée à l’occasion d’une réunion qui s’est tenue du 7 au 10 mars 2017. L’ONU publie en partie elle-même une série de données, en s’appuyant sur ses agences spécialisées.

Les 232 indicateurs définis ne sont donc pas nécessairement applicables à tous les contextes nationaux, du fait des caractéristiques propres à chaque pays.

Les États sont invités à définir leur propre jeu d’indicateurs pour le suivi des Objectifs de développement durable au niveau national en fonction des priorités, des réalités, des capacités de calcul et de la situation de chaque État.

La France continuera néanmoins de fournir les données utiles aux agences de l’ONU pour le calcul de ces 232 indicateurs, en définissant un tableau de bord des stratégies nationales qui concourent aux ODD.

Pour aller plus loin ...

 


La déclinaison européenne des indicateurs de suivi  (Eurostat)

Au travers de son organisation statistique Eurostat, a établit une liste d’une centaine d’indicateurs. Adaptée à l’Union européenne en termes d’enjeux comme en termes de capacités statistiques, elle permet d’évaluer chaque année les progrès réalisés dans la mise en œuvre des ODD dans un contexte européen. La liste d’indicateur est également évaluée chaque année, afin de vérifier qu’elle soit toujours constituée des indicateurs les plus pertinents disponibles, et d’en intégrer de nouveaux si besoin.

 


La déclinaison française des indicateurs de suivi

L’Insee

En France, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) est en charge de coordonner la collecte et la production des indicateurs statistiques, en parallèle de la production propre à l’ONU. L’Insee s’appuie pour cela sur les services statistiques ministériels et assure l’interface avec l’ONU, en participant notamment à la commission statistique de l’ONU.

Le Cnis

Le Conseil national de l’information et de la statistique (Cnis) comprenant à la fois des représentants des ministères et de la société civile, a mis en place un groupe de travail dédié aux Objectifs de développement durable. Ouvert à tous et notamment aux représentants de la société civile non membres du Cnis, le groupe de travail a effectué un travail de sélection et d’adaptation des indicateurs afin de proposer une liste adaptée à la France.

Pour aller plus loin ... Le groupe de travail du CNIS a sélectionné 98 indicateurs pour assurer le suivi de l'engagement de la France vers les ODD. Le tableau de bord constitué des 98 indicateurs est en ligne sur le site Insee(www.cnis.fr)

Le Sdes

Le service statistique du ministère de la Transition écologique et solidaire est, comme les autres services statistiques ministériels, en charge de la production d’une partie des indicateurs. Il est particulièrement concerné car il a en charge la production d’un tiers des indicateurs environ.