Accroche
Ce deuxième épisode s’appuie sur les constats et enseignements de la crise Covid et propose des pistes qui permettent de mieux intégrer la question des inégalités et solidarités pour une transition juste de notre société
Corps de page
La France en transition Episode2

 

Après un quizz d’introduction d’ONU Femmes France sur les inégalités femmes/hommes, l’épisode s’est articulé autour de trois séquences :

  • Laurène Chesnel (vice pdte de la CNCDH) et Marie-Aleth Grard (Pdte d’ATD Quart Monde) ont témoigné sur les répercussions de la crise sanitaire sur certains publics et territoires vulnérables et présenté des expérimentations solidaires pour réduire ces inégalités, telle la démarche « Territoires Zéro chômeur de longue durée »;

  • Le deuxième temps a apporté un éclairage sur les enseignements de la crise sanitaire pour accélérer la transition écologique et solidaire en lien avec la lutte contre le changement climatique, en compagnie du chercheur François Gemenne ;

  • Dominique Potier (Député de Meurthe et Moselle), Valérie Fayard (Directrice générale déléguée Emmaüs France) et la politologue Caroline Lejeune ont conclu la séance avec des exemples concrets d’expérimentations qui concilient enjeux sociaux et environnementaux pour des publics précaires, pour une société plus résiliente et solidaire.



Inégalités exacerbées par la crise

Carlotta Gradin d’ONU FEMMES France

Carlotta Gradin, Présidente Plaidoyer ONU Femmes France, présente à travers les résultats d'un quizz les inégalités qui affectent les femmes à travers des exemples concrets basés sur les ODD dont l' éducation, le travail et les violences conjugales. A noter, les violences conjugales ont augmenté de à 25% pendant le confinement, contre 19% avant

Laurène Chesnel de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH)

Laurène Chesnel, vice-présidente de la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme, témoigne des répercussions de la crise sanitaire sur certains publics et territoires vulnérables. Elle évoque également les leviers possibles vers une transition juste et solidaire.

Marie Aleth Grard d’ATD Quart Monde

Marie Aleth Grard, vice-présidente d'ATD Quart Monde, explique l'appui des ODD pour le combat des droits des plus démunis, afin de n'oublier personne, partir des plus pauvres pour bâtir une société où l'égale dignité de tous est vraiment prise en compte. Elle évoque la déscolarisation des jeunes avec 3 millions de jeunes scolarisés qui vivent sous le seuil de pauvreté et revient sur l'initiative zéro chômeurs de longue durée qui part de principe que nul n'est inemployable.

Laurène Chesnel et Marie-Aleth Grard sur les nouvelles solidarités

Marie Aleth Grard souligne que les personnes des quartiers défavorisés les plus vulnérables vis-à-vis de la Covid ont bénéficié d'un véritable élan de solidarité durant le confinement. Les jeunes de ces quartiers se sont mobilisés pour prendre soin d'elles, en leur venant en aide, notamment pour les courses.
Laurène Chesnel témoigne quant à elle des efforts de solidarité qui se sont renforcés lors de la crise sanitaire entre personnel enseignant et parents, pour permettre à chaque élève, y compris les plus fragiles, de pouvoir suivre les cours. Ces efforts ont été particulièrement marqués dans les quartiers défavorisés.

Edith Maruéjouls du bureau d’études ARObE

Edith Maruéjouls, fondatrice du bureau d’études L'ARObE (Atelier recherche observatoire égalité) présente la réflexion conduite par le conseil départemental de la Gironde pour l’inclusion de tous les élèves à travers l’aménagement des espaces, notamment pour les élèves porteurs de handicap, ou pour éviter les espaces « genrés » dans les cours, qui peut avoir un impact sur la manière dont les filles et les garçons investissent l’espace public à partir de l’adolescence.

Enseignements de la crise sanitaire

François Gemenne chercheur CNRS en géopolitique

François Gemenne, chercheur en géopolitique, revient sur la différence entre la crise sanitaire et la crise climatique qui ne peut être comparée par son ampleur et la transformation profonde et durable de notre société qu’elle engendre. Les mesures mises en place rapidement pour répondre à la crise sanitaire montrent qu’agir et possible et les initiatives spontanées de solidarités indiquent une prise de conscience. Nous avons besoin de mécanismes d’équité et de justice sociale pour entraîner l’ensemble de la population vers un projet.

Yannick Prost de la Réserve Civique

Yannick Prost, chef de la réserve civique jeveuxaider.gouv.fr présente une initiative née pendant la crise Covid19 qui permet à des citoyens bénévoles de proposer leurs services à la collectivité. 300.000 bénévoles ont ainsi été mis en lien avec 4000 organisations (collectivités, associations, Etat…) qui ont proposé des missions, autour de la santé, de l’alimentaire, du soutien scolaire pour citer quelques initiatives.

 Précarité et transition écologique

Dominique Potier - Député de Meurthe et Moselle

Dominique Potier, Président du Pays Terres de Lorraine et Député de Meurthe et Moselle, présente le Contrat de Transition Ecologique dans lequel s'est engagé le Pays Terres de Lorraine au côté de l'Etat en octobre 2019. Il revient en particulier sur la démarche "de la Dignité dans les assiettes" lancée dans le cadre du principe de cohésion sociale du CTE et avec ATD Quart Monde : cette expérimentation territoriale d'accessibilité sociale de l'alimentation associe les personnes précaires de la conception à la réalisation des projets.

Valérie Fayard d’Emmaüs France

Valérie Fayard, Directrice déléguée générale Emmaüs France, revient sur deux actions portées par Emmaüs France, le relais Métisse et la production d'un isolant de bâtiment à partir de vêtements recyclés et une expérience dans le rural autour de l'agriculture en circuits courts avec des parcours de réinsertion. Emmaüs porte la vision d'un modèle de société sobre, responsable, respectueux de l'environnement et des êtres humains

Caroline Lejeune, Chercheuse en justice sociale

Caroline Lejeune, chercheuse sur les questions de justice sociale, explicite les liaisons entre justice sociale et écologie à partir de l'exemple d'une expérimentation menée par le Forum Permanent de l'insertion à Lille : comment un travail participatif sur la sobriété énergétique avec un public précaire a permis un processus de valorisation et une réduction du sentiment de vulnérabilité sociale.

Valérie Fayard et Caroline Lejeune sur le rapport Transition écologique et emploi

 À la question du rapport entre Transition Écologique et emploi, Valérie Fayard revient sur le potentiel d'emploi lié à la Transition Écologique et le modèle Emmaüs qui mise sur l'emploi plutôt que sur les aides financières pour redonner une identité aux plus précaires et les aider à réintégrer la société et reprendre confiance. Caroline Lejeune souligne le sentiment d'inutilité politique et sociale des personnes qui se situent hors du système et sur l'importance d'un accompagnement des trajectoires individuelles et territoriales vers l'emploi.