Accroche
L'actu des Objectifs de développement durable - Juillet 2019
Corps de page
SEDD

6e édition de la Semaine Européenne du Développement Durable

La Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD) a pour objectif de promouvoir les enjeux d’un développement durable, l’Agenda 2030 et ses 17 objectifs. Du 31 mai au 5 juin, de très nombreux événements ont été proposés au public pour faire connaître à la fois les initiatives territoriales tournées vers le développement durable et la transition écologique et solidaire et les acteurs impliqués dans l’amélioration de notre cadre de vie, partout en France. Retour sur trois d'entre eux : 


Meet'Up Green Tech verte

Meet'Up Green Tech verteLe Ministère de la Transition écologique et solidaire a organisé la troisième édition du MeetUp des startups vertes, pour renforcer les liens entre porteurs de projets, donner de la visibilité aux entreprises de la GreenTech verte et faire naître des opportunités d’affaires.

Cette année, l’événement s'est tenu le 4 juin, dans les locaux de la Station F, incubateur d’innovations. La journée a été rythmée par des démonstrations de projets, des échanges entre investisseurs et startups, des conférences, des tables rondes, des kiosques, du speed-dating... Des espaces dédiés étaient répartis sur huit villages thématiques : économie circulaire, efficacité énergétique, énergies renouvelables, gestion des risques, bâtiment et ville durable, transports efficients et propres, santé-environnement, eau et biodiversité.

L’ODD 9 « Industrie, Innovation et Infrastructures » était à l’honneur : le progrès technologique, au cœur des efforts entrepris pour atteindre les objectifs environnementaux, l’utilisation optimale des ressources et de l’énergie… Sans innovation, pas de développement durable ! 

Pour aller plus loin... Meet'Up GreenTech verte


We Love Green

I love green« Quelles sont nos ressources et que pouvons-nous produire ? »

A partir de ce questionnement, le festival WE LOVE GREEN sensibilise l’opinion, mobilise les publics, modifie les comportements et participe à un mouvement de fond où tout citoyen a sa place. L’évènement a une vocation éducative et de médiation culturelle, à travers la présence de professionnels et d’artistes engagés, pour éveiller les consciences et porter à travers la musique des valeurs sociales, économiques et solidaires.

La production écoresponsable, programme phare du festival est régie par une charte développement durable articulée autour de sept axes : l’énergie, l’alimentation, l’eau, les déchets, les transports, la sensibilisation et la neutralisation carbone. En 2019 plusieurs engagements :

  • Plantation de 80 000 arbres, en partenariat avec ECOSIA
  • Distribution d’une alimentation énergétique à 100% par des sources renouvelables (développement d’un prototype à hydrogène vert)
  • Zéro utilisation de plastique à usage unique
  • Neutralisation carbone des déplacements des artistes, avec des investissements dans des projets locaux de restauration de la biodiversité pour compenser les émissions de carbone liées à leurs trajets.

Laboratoire d’expérimentations, le festival a ouvert de nouvelles pistes, dans une démarche de progrès continu et de développement durable, avec de très nombreuses ONG et associations environnementales présentes sur l'événement.


Application « Too good to go »

Too good to goPartie prenante de la Semaine Européenne du Développement Durable, Too Good To Go, l’application leader de la lutte contre le gaspillage alimentaire, a lancé une campagne de sensibilisation exceptionnelle.

L’objectif : faire prendre conscience que, « si le gaspillage alimentaire était une nation », il serait le troisième pays le plus pollueur au monde - en quantité de CO2, après la Chine et les États-Unis.

Le projet s’inscrit dans l’ODD 2 « Sécurité alimentaire et agriculture durable », où le gaspillage alimentaire occupe un rôle majeur. En France, ce sont 10 millions de tonnes de nourriture jetées chaque année, soit 16 milliards d’euros de consommables. Pour chaque français, cela représente 29 kg par an, soit un repas par semaine. Une cause majeure à ce constat est le développement massif de la consommation à emporter qui se conserve peu et génère beaucoup d’invendus et de déchets. Too Good to Go fait le pari de mettre en lien les consommateurs avec les commerces de proximité qui offrent des surplus alimentaires.

Pendant la semaine, tous les 100 repas sauvés, Too Good to Go a replanté 100 arbres !

Pour aller plus loin...L' appli anti-gaspi


Cérémonie de clôture de la Semaine Européenne du Développement Durable

SEDDLe ministère de la Transition écologique et solidaire a proposé un évènement de clôture le 5 juin, réunissant une centaine de participants. Des structures mobilisées sur des actions concrètes ont témoigné de leurs projets : l’occasion pour des acteurs de la transition écologique et de la lutte contre les inégalités de partager leurs expériences. Parmi les acteurs présents : La Ruche (un incubateur), la Cravate Solidaire (association de collecte de tenues professionnelles dans un but d’accès au marché de l’emploi), Chaussettes Orphelines (association de recyclage de textiles), Cèdre (entreprise adaptée de collecte de déchets recyclables), des associations mobilisées sur l’engagement professionnel des femmes telles que Les filles du facteur, et Elles bougent, et un grand témoin, Uèle Lamore, (cheffe d’orchestre de musiques actuelles).

Cette rencontre avait pour objectif de favoriser de nouveaux partenariats, pour aller plus loin au service du développement durable.

Retour en images sur la performance artistique effectuée à cette occasion par l’artiste éco-plasticienne Isabelle Teste, qui a donné naissance à une oeuvre symbole de la lutte contre les inégalités, à partir de textile usagés :  " À l'ombre du grand arbre "

Pour aller plus loin...Retrouvez les interviews d’acteurs engagés dans l'émission, "Ensemble c'est mieux" sur France3


ACTUALITÉ NATIONALE

Des nouvelles du Tour de France des ODD

Tour de France des ODDDu 24 au 28 juin Le Tour de France des ODD a fait étape en Guyane. Le Tour de France des ODD imaginé par le Comité 21, est un projet s’adressant aux institutionnels, aux entreprises, aux associations et au grand public pour promouvoir les Objectifs de développement durable (ODD). Il permet de valoriser les actions concrètes menées sur le territoire en lien avec les ODD et les pratiques des communautés.

Plusieurs enjeux ont été mis en avant et des débats ont été proposés ainsi que des ateliers collaboratifs et méthodologiques pour accompagner l’appropriation effective des ODD par tous.

À Saint-Georges, une rencontre avec le Brésil a permis de parler d’éducation et de santé et un projet de bateau ramasseur de déchets a été présenté.

À Mana, la présence des kali’na d’Awala, groupe amérindien de Guyane et de l’association MAMABobi (membre du réseau GRAINE d’éducation à l’environnement), ont permis de mettre en valeur l’ODD 15 à travers les questions de biodiversité et de valorisation des savoirs ancestraux.

A Cayenne, les questions d’insertion sociale étaient prégnantes, ainsi que la gouvernance à travers l’ODD17 : tout nouveau projet devrait être précédé d’une analyse sur ses conséquences en matière de destruction des ressources ou de création de déséquilibres sociétaux.

En raison du partenariat avec l’AFD, une dimension internationale figure dans le Tour de Guyane des ODD. Il a été proposé d’associer à cette étape les pays du plateau des Guyanes ainsi que ceux de la Caraïbe, ces régions présentant des enjeux similaires à la Guyane tant du point de vue environnemental que social.

Pour aller plus loin...Tour de France des ODD


Assemblée générale du Global Compact France

Global Compact France
Global Compact France

Relais officiel en France du Global Compact des Nations Unies, le Global Compact France a tenu sa 14èmeAssemblée Générale le 25 juin dernier. Lise Kingo, directrice exécutive du Pacte mondial des Nations Unies a félicité la France pour le dynamisme d’« un des plus gros réseaux que compte le Global Compact ».

En effet, le nombre d’adhérents a été multiplié par deux, et de nombreuses initiatives ont vu le jour telles que la création d'un réseau d’ambassadeurs. Une enquête réalisée par PWC auprès des membres révèle l’importance que ces derniers accordent aux ODD pour redynamiser leur démarche RSE. Une donnée très satisfaisante quand on sait que pour 60 % des TPE – PME, la conviction personnelle du dirigeant est un facteur d’engagement de l'entreprise.

Le Global Compact a par ailleurs présenté et soutenu ses trois objectifs actuels : attirer les jeunes, organiser une campagne pour l’engagement des entreprises pour le climat 1.5°, et oeuvrer à une meilleure représentation des femmes dans les entreprises et les conseils d’administration.

Brune Poirson et Agnès Pannier Runacher, respectivement secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire et secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, ont souligné avec enthousiasme le rôle joué par le Global Compact France comme levier essentiel qui permettra aux entreprises d’atteindre les ODD.

Pour aller plus loin...Assemblée générale du Global Compact France


ACTUALITÉ EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE

Egalité des sexes et ODD 

Equal Measure 2030

Publié par Equal Measure 2030, l’Indice Genre et ODD 2019, mesure l’état d’avancement de l’égalité des sexes dans 129 pays, en cohérence avec 14 ODD (Production et Consommation durable, Vie aquatique et biodiversité étant exclus car peu pertinents). Globalement, la couverture des besoins fondamentaux pour toutes et tous progresse, mais le compte n’y est toujours pas : aucun pays n’a à ce jour pleinement rempli ses promesses d’égalité entre les genres.

L’égalité est ainsi loin d’être acquise vis-à-vis des changements climatiques (ODD 13), de l’emploi dans l’industrie et l’innovation (ODD 9) et de la mobilisation des partenariats notamment en termes de finances publiques et de collecte de données (ODD 17). L’ODD 5 lui-même, portant sur l’égalité des genres, est loin d’être atteint. Le bilan est plus positif vis-à-vis des ODD répondant à des besoins élémentaires, qui font l’objet de politiques publiques concertées depuis 10 à 20 ans, comme les ODD 2 (Faim Zéro), 3 (Bonne santé et bien-être), 4 (Education de qualité) et 6 (Eau propre et assainissement).

Les pays les plus vertueux selon l’Indice 2019 sont majoritairement européens du Nord : Danemark, Finlande, Suède, Norvège et Pays-Bas ; le Canada est huitième et l’Australie dixième. A l’inverse, le Congo, la République Démocratique du Congo et le Tchad ferment la marche.

L’Indice révèle des disparités selon le niveau de richesse du pays. L’égalité des sexes est généralement plus avancée dans les pays riches, mais il existe des nuances. Des pays comme le Rwanda, la Slovénie ou le Vietnam par exemple ont de meilleurs scores que les pays de PIB approchant ; à l’inverse, la Russie, la Suisse ou encore la Turquie présentent des scores plus bas que leur niveau de richesse pourrait laisser présager.

Pour aller plus loin...Rapport mondial « Exploiter le potentiel des données pour l’égalité des sexes : présentation de l’indice genre et ODD en 2019 »


Rapport annuel du SDSN : passer d’urgence à l’action pour les ODD !

rapport annuel duSDSNLe SDSN (Sustainable Development Solutions Network), est un groupe d’experts et de scientifiques mandaté par les Nations Unies pour promouvoir des solutions pratiques de développement durable. Il a rendu son rapport annuel sur l’avancement des Objectifs de développement durable (ODD) dans chacun des 193 Etats membres des Nations Unies.

Leur constat n’est guère optimiste : aucun pays ne suit actuellement une trajectoire alignée avec l’atteinte des 17 ODD. Même les Etats les mieux notés éprouvent de sévères difficultés, notamment en ce qui concerne les ODD 12 (Consommation et Production Responsable), 13 (Lutte contre les changements climatiques), 14 (Vie maritime) et 15 (Biodiversité). L’exploitation soutenable des terres pour une nourriture de qualité pour tous requiert des politiques agricoles, climatiques et de santé intégrées, alors qu’un tiers de la nourriture produite à l’échelle mondiale est jetée, que 800 millions de personnes demeurent sous alimentées et que l’obésité progresse.

La moitié des Etats n’est pas encore en mesure d’atteindre l’ODD 1 (Zéro pauvreté). La corruption et la réduction de la liberté de la presse progressent dans plus de 50 pays, dont certains membres de l’OCDE. Le rapport met aussi en avant les externalités négatives des pays riches envers les pays en développement, notamment via l’importation de produits fabriqués dans des conditions de travail peu sûres.

Le SDSN appelle donc l’ensemble des Etats à agir, en activant six leviers de transformations : 1. Education, Genre et Inégalités ; 2. Santé, Bien-être et Démographie ; 3. Décarbonisation de l’Energie et Industrie Soutenable ; 4. Agriculture durable, Terre, Eau et Océans ; 5. Villes et Communautés Durables ; et enfin 6. Révolution Digitale pour le Développement Durable. Ces transformations se veulent opérationnelles et menées en collaboration avec la société civile et le secteur privé. Elles doivent être guidées par les principes de « Ne laisser personne de côté » et « Découpler l’exploitation intensive des ressources du bien-être humain ».

Pour aller plus loin...Rapport SDSN 2019 sur le développement durable


RESSOURCES ET OUTILS

Animation et sensibilisation aux Objectifs de développement durable : la liste des outils à votre disposition a été mise à jour

Kits d'animation et de sensibilisation


Escape Game
Comprendre pour agir

Escape Game « Mission ODD : La planète en alerte ! » : découvrez les Objectifs de développement durable de façon ludique

Kit Escape Game sur le site de comprendrepouragir : ce site est le fruit d’une dynamique entre l'association KuriOz et plusieurs autres associations de solidarité internationale françaises qui diffusent des outils pédagogiques en ligne et éditent des supports éducatifs originaux, à partir de leurs expériences et de leurs analyses.


Retrouvez la veille documentaire ODD du ministère de la Transition écologique et solidaire sur la page développement durable du portail SIDE (Système d’information du développement durable)


AGENDA

Planète solidaire

 

Cette lettre est vôtre. Envoyez-nous vos infos, vos photos, les adresses des sites qui vous inspirent, à l'adresse : agendafrance2030@developpement-durable.gouv.fr                                                                                                                                                                                                                                                                                           Si vous souhaitez vous désabonner, veuillez nous l'indiquer à cette adresse :  agendafrance2030@developpement-durable.gouv.fr