Accroche
L'actu des Objectifs de développement durable - Juillet 2020
Corps de page
FPHN

 

A la Une : Un Forum Politique de Haut Niveau dématérialisé

Le Forum politique de haut niveau sur le Développement durable (FPHN) est la conférence annuelle sous l’égide des Nations unies chargée d’examiner les progrès des pays vis-à-vis de l’Agenda 2030. Au début de la décennie de l’action, lancée par le secrétaire général des Nations unies, le thème 2020 est :« Accélérer le rythme des actions et des transformations : concrétiser la décennie d’action et de résultats pour le développement durable ».

Cette année, le FPHN ainsi que tous les événements parallèles se tiendront de façon dématérialisée, et seront placés sous le signe de la reconstruction post-COVID. Seuls deux délégués par État membre pourront se connecter à la plateforme de participation mais comme chaque année, il sera possible de suivre le Forum sur la chaîne internet de l’organisation des Nations unies.

La France est convaincue que la participation des acteurs de la société civile est indispensable à la mise en œuvre de l’Agenda 2030, aussi bien au niveau national que dans l’enceinte multilatérale du FPHN où sa position n’est pas assurée. À ce titre, elle veille depuis plusieurs années à inclure au sein de sa délégation des représentants d’acteurs non étatiques et à leur permettre de s’exprimer depuis la « chaise France » lors des sessions du FPHN. C’est ainsi que l'AFD, Comité 21, Coordination Sud et le Conseil départemental de la Savoie participeront à la délégation et prendront la parole depuis la chaise.

L’événement officiel porté par la France traitera de « l'économie sociale et solidaire et le rôle des femmes, leviers pour l’atteinte des ODD et l'action climatique ».

L’association 4D participera également à l'événement organisé par une coalition d’ONG européennes sur « le rôle crucial des coalitions des Organisations de la société civile pour l’accomplissement de la décennie de l'action et la transformation de notre monde post-COVID ».

Pour aller plus loin...FPHN - ONU

Suivez le Forum politique grâce au journal de bord


ACTUALITÉ NATIONALE

Le portail des ressources et projets exemplaires de la ville durableFrance ville durable

Acteurs de la ville et des territoires durables, si vous souhaitez accéder à des ressources et des méthodologies, échanger vos pratiques, connaître les projets développés en France, mais aussi contribuer en postant vos propres publications, ce portail est fait pour vous !

Développé par France Ville Durable (FVD), association française qui réunit dans l’intérêt général les parties prenantes de la ville durable (collectivités, entreprises, État et experts), il s'agit du premier portail français des ressources et projets exemplaires de la ville durable.

Ce portail est un moteur de recherche avec trois entrées différentes : par acteur, par territoire, et par Objectif de développement durable (ODD). Chaque thème est donc répertorié selon les 17 ODD, et plus particulièrement selon l’ODD 11, Villes et communautés durables.

Déjà plus de 500 documents sont en ligne, contribuant à promouvoir le savoir-faire français : des guides méthodologiques, des observatoires, des résultats d'enquêtes, mais aussi des présentations de projets innovants tels des écoquartiers, des infrastructures durables et des innovation, publiées par des experts, des associations, des entreprises publiques ou privées et des collectivités locales.

Collaborative et gratuite, cette plateforme est accessible à tous : il vous suffit de créer un compte pour rejoindre cette communauté riche d'expériences et de partages, et soumettre vos projets ou vos idées.

Pour aller plus loin... Le portail collaboratif France ville durable


« Focus Ressources naturelles » au cœur des Objectifs de développement durable – Etat de l’environnement en France - CGDD

Focus environnement FranceLa publication « Focus Ressources naturelles », du Commissariat général au développement durable, s’inscrit dans le cadre du rapport sur l’état de l’environnement en France 2020. Il fait le bilan de l’usage des ressources naturelles en France.

L’épuisement des réserves de ressources naturelles disponibles sur Terre, qu’elles soient renouvelables ou non, constitue un des défis majeurs que notre civilisation a à relever, au même titre que les changements climatiques, l’érosion de la biodiversité ou la dégradation des écosystèmes et son impact sur la santé. Il est au cœur des problématiques identifiés par les Objectifs de développement durable.

La France mobilise chaque année de nombreuses ressources naturelles (eau, biomasse, terres et sols...) : 800 millions de tonnes de matières dont près de 45 % sont importées. Pour 2017, « l’empreinte matières » française est estimée à 13,5 tonnes par habitant.

Ce rapport propose trois niveaux de lecture pour faire le point sur l'utilisation des ressources naturelles en France : les limites planétaires, la consommation française et une analyse par fonction de vie (se loger, se déplacer, se nourrir, s'équiper, se soigner, se divertir...).

Pour aller plus loin...Le Focus Ressources naturelles


Actualité européenne et internationale

Le rapport de développement durable 2020 du Réseau des Solutions pour le Développement Durable (SDSN)

Rapport SDSNLes répercussions de la crise liée au Covid-19 se sont traduites par des crises économiques et de santé publique inédites qui touchent tous les pays y compris les plus développés.

La mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) qui s’en trouve inévitablement ralentie en particulier pour les pays pauvres, ne s’est sans doute jamais autant imposée comme une condition d’élaboration des politiques publiques.

Les ODD constituent bien un cadre performant dans lequel pourront s’engager des stratégies à long terme vers des sociétés plus résilientes et durables. L’attention particulière portée à l’ODD3 - Bonne santé et bien être - nous rappelle la nécessité de renforcer la résilience des systèmes de santé et des programmes de prévention, tant la pandémie du Covid-19 a mis en lumière les limites de ces derniers, même dans les pays considérés comme les mieux préparés.

Seule une action internationale concertée de la société civile, des décideurs, des entreprises, et de la communauté scientifique, peut identifier les solutions à la crise et permettre les conditions d’une mondialisation plus juste à travers des stratégies d'atténuation et le partage de pratiques exemplaires.

La France est classée comme l’an passé 4ème sur le classement après les pays scandinaves, relevant la position de leadership de la France sur les ODD. Néanmoins la situation est très contrastée d’un ODD à un autre et elle se situe à la 30ème position de l’index Covid19 établit par rapport à la situation et à la résilience face à l’épidémie..

Télécharger le rapport


La ville d’Amsterdam adopte l’approche Donut pour intégrer les ODD

Donut AmsterdamLa ville d'Amsterdam aux Pays-Bas a annoncé le 8 avril un plan de relance inspiré de la théorie de l’économiste britannique Kate Raworth. Il s'agit d’appliquer les principes exposés dans son ouvrage « La Théorie du Donut, l’économie de demain en 7 principes » paru en 2018.

Cette théorie représentée par un diagramme circulaire, s'inspire des 17 Objectifs de développement durable. Le premier cercle vert, le « plancher social », constitue le but à atteindre pour assurer l’épanouissement de chacun. Mais cet épanouissement ne peut se faire au-delà du cercle extérieur qui symbolise le « plafond », des neuf limites planétaires : nous ne pouvons utiliser les ressources de manière trop intensive, au risque de soumettre l’équilibre de la planète à une trop grande pression. L’espace entre les deux anneaux représente donc l'espace juste et sûr pour l'humanité, dans lequel peut prospérer une économie inclusive et durable.

Le plan présenté par la ville est ambitieux et vise à atteindre une économie totalement circulaire à l’horizon 2050, grâce à des engagements très concrets dans le traitement des déchets domestiques, la réduction du gaspillage alimentaire, la construction de logements plus durables et une attention particulière portée au recyclage des produits.

Appliquée à l'échelle de la ville la théorie du donut permet une approche holistique, décloisonnée, qui embrasse les perspectives sociales et écologiques, à la fois localement et globalement.

Ce plan a été rendu possible grâce à la coopération de Janine Benyus, connue pour ses travaux sur le biomimétisme, de son institut Biomimicry ainsi que d’autres organisations telles que Circle Economy et C40 Cities (qui coopèrent déjà au sein de Thriving Cities Group).

Pour aller plus loin...La théorie du Donut

Prenez connaissance du MOOC ODD... Le « doughnut »,entre plancher social et plafond écologique


Convergences propose des solutions concrètes pour le monde de demain

ConvergencesL'impact de la crise sanitaire mondiale liée au Covid19 ne cesse d'interroger le modèle social et économique sur lequel nos sociétés reposent. Cette épreuve inédite semble imposer comme une évidence la nécessité d'une transformation vers un monde plus solidaire et résilient.

Partant de ce constat, Convergences publie « 3Zéro : 100 Solutions concrètes pour le monde de demain ». Véritable plaidoyer en faveur d’un avenir Zéro Exclusion, Zéro Carbone, Zéro Pauvreté, cette publication s'appuie sur six Objectifs de développement durable clés (ODD) mis en lumière par la 12e édition du Forum Mondial Convergences, à savoir : ODD4 - Éducation de qualité, ODD8 - Travail décent et croissance économique, ODD10 - Réduction des inégalités, ODD13 - Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques, ODD16 - Paix, justice et institutions efficaces, ODD17 - Partenariats pour la réalisation des ODD.

Ces 100 solutions font valoir une approche concrète dans la résolution des problèmes environnementaux et sociétaux à travers un recueil d'initiatives originales rapportées des quatre coins du monde. Elles mettent l’accent sur des réponses innovantes englobant l’ensemble des enjeux sociaux, économiques, environnementaux et démocratiques qui traversent nos sociétés, et montrent que les ODD sont atteignables si chacun agit à son échelle.

Fort d'un solide réseau en France comme à l'international, l’association particulièrement engagée dans la sensibilisation aux Objectifs de développement durable lance une grande consultation afin de mobiliser le plus grand nombre en vue d’une réflexion efficace et collective.

Pour aller plus loin... 100 solutions pour un monde 3Zéro


Les enjeux du financement de l'Agenda 2030 après la crise du COVID-19 - IDDRI

IDDRIDans un contexte de crise mondiale, l'Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI) publie un rapport visant à apporter aux professionnels du développement durable et de la finance une meilleure appréhension des défis soulevés par le financement de l’Agenda 2030.

Le Programme d’action d’Addis-Abeba (PAAA), adopté en juillet 2015 lors de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement, présente un cadre complet de financement visant à favoriser le développement durable et la mise en œuvre de l’Agenda 2030 qu'il s'agit de rendre plus efficace. Le rapport formule quatre préconisations.

Le premier concerne la nécessite d'un alignement du financement du développement sur les objectifs définis par l’Agenda 2030. En effet au-delà des chiffres il s'agit de s'assurer qu'aucun investissement ne puisse s'avérer préjudiciable à la réalisation d'autres objectifs.

La mise en œuvre et le financement efficaces de l’Agenda 2030 nécessitent en second lieu la mise en place d'alliances et de partenariats favorisant l'innovation, l'utilisation de solutions fondées sur la science, une participation active de la société civile ainsi qu'un financement privilégiant le long terme.

Une autre condition fondamentale consiste au niveau d'un pays, de transformer les finances publiques et d'élaborer des cadres de financement nationaux intégrés afin de préciser comment financer et mettre en œuvre les stratégies nationales de développement durable.

Le rapport met enfin l'accent sur la nécessaire diversité des acteurs qui ont une carte à jouer dans au sein de l'écosystème financier international, tels que les banques publiques de développement, parallèlement à l'aide au développement à l'étranger et aux ressources nationales.

Pour aller plus loin...Télécharger la publication


Challenge Campus 2030 : les campus universitaires au cœur du changement

Challenge Campus 2030Agorize, le leader mondial des challenges d’open innovation, le Centre régional d’information des Nations Unies (UNRIC) et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) ont organisé le vendredi 5 juin 2020, à distance, la finale du Challenge Campus 2030.

Ils étaient plus de 1 300 participants, de 87 pays et 97 nationalités à s’engager dans ce Challenge d’open innovation lancé en octobre dernier afin de développer des solutions pour des campus plus durables et plus inclusifs, qui mettent en pratique les Objectifs de développement durable.

La première place du Challenge Campus 2030 est revenue à l’équipe de l’Université Senghor, composée de trois étudiants et étudiantes : Lea Razafimanitsony (Madagascar), Edouard Loua (Guinée), Christelle Itole (RD Congo) et de deux alumni : Siddiq Nondichao (Bénin) et Ariane Kouassi (Côte d’Ivoire).

Leur projet, appelé « We Learn, We Lab », propose de mettre en place un outil d’apprentissage et de partage de connaissance. Il s’agit d’un laboratoire d’intégration et d’incubation sous forme d’un lieu dédié sur le campus et d’une plateforme numérique. Cet espace permettra aux étudiants de créer et construire ensemble des projets dans un environnement multiculturel et multidisciplinaire. Ce « lab » apportera des formations axées sur les Objectifs de développement durable et travaillera à améliorer l’accès à l’emploi des étudiants, l’esprit d’entreprise, le conseil et la digitalisation des savoirs.

Sur le podium également, en deuxième place, l’équipe brésilienne, de l’université Campinas. Elle a travaillé sur le projet « Plasma » qui propose de mettre à disposition des étudiants un lieu éco responsable, interdisciplinaire. L’équipe portugaise de l’université de Coimbra a pris la troisième place avec « Recycler ». Le projet vise à inciter au recyclage des produits plastiques et électroniques avec un système de « récompense » pour chaque produit recyclé.

Pour aller plus loin...Édition 2020 du Challenge Campus 2030

La vidéo de la finale


Rapport publié par le Département des affaires économiques et sociales des Nations unies (DESA)

Rapport DESA-ONUL'engagement des parties prenantes et les partenariats durables sont essentiels pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD). Un rapport publié par le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DESA) rend compte de la participation des parties prenantes à la mise en œuvre des ODD, sur la base des 158 examens nationaux volontaires (VNR) effectués au cours des quatre dernières années.

Le rapport en anglais, intitulé «  Engagement multipartite dans la mise en œuvre du Programme 2030 : un examen des Revues Nationales Volontaires (2016-2019), montre comment au fil des ans les pays ont adopté différentes approches pour informer, consulter, impliquer, collaborer et responsabiliser l'opinion publique sur la mise en œuvre du Programme 2030 .

Grâce à des comités techniques, des groupes de travail, des organes consultatifs, 75% des pays ayant effectué un rapport ont pu inclure des acteurs non étatiques dans les mécanismes de gouvernance. Dans 80% des cas, grâce aux nouveaux médias, aux canaux sociaux, aux conférences, aux programmes scolaires, aux installations artistiques et aux festivals, les pays ont réussi à diffuser plus efficacement auprès d'un large public la notion d'Agenda 2030.

Les pays qui utilisent des portails Web et des tableaux de bord pour suivre les progrès vers la réalisation du programme de l'Agenda 2030 progressent de 26%, tout comme les pays qui utilisent des consultations en ligne pour impliquer autant d'acteurs que possible.

À la lumière de ces résultats, le rapport identifie 10 suggestions sur la manière d'impliquer avec succès les différentes parties prenantes : instaurer une planification de l'engagement, créer davantage d'espaces dédiés et inclusifs (forums en ligne), accentuer la sensibilisation, accroître la participation citoyenne, renforcer l'engagement avec des groupes historiquement marginalisés, établir des rapports transparents sur les progrès réalisés dans le cadre d'un programme régulier, partager ses expériences...des enseignements très utiles et à adapter à chaque pays en fonction de ses particularités.

Télécharger le rapport


Quatrième rapport Eurostat

Rapport EurostatLe quatrième rapport de suivi des progrès réalisés dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) en Europe est paru. Produit par Eurostat, l’étude s’appuie sur l’ensemble des indicateurs de l’Union européenne, qui se décline en 17 chapitres thématiques correspondant à chaque ODD. Il montre les progrès accomplis au cours des cinq dernières années et remonte aux 15 dernières lorsque des données suffisantes sont disponibles.

Les progrès les plus significatifs ont été accomplis dans la mise en œuvre de l’ODD16 - Paix, justice et institutions efficaces -, suivi par l’ODD 1 - Éradiquer la pauvreté -,l’ODD 3 - Bonne santé et bien-être - et l’ODD 8 - Travail décent et croissance économique.

En faveur de l’ODD16, les actes de violence ont largement diminué en Europe, les crédits alloués à la Justice se sont accrus et la confiance des citoyens envers les institutions européennes a considérablement augmenté depuis 2014.

L’ODD1 et l’ODD3 s’inscrivent également dans cet élan favorable. On note par exemple une nette augmentation du nombre de personnes capables de répondre à leurs besoins fondamentaux, une amélioration sensible des conditions de logement et de l’accès aux soins.

Il est également constaté une diminution continue aussi bien du chômage de longue durée que du nombre de jeunes déscolarisés, sans emploi ou sans formation.

À l’inverse, les progrès sont moins tangibles en matière d’’Égalité entre les sexes (ODD5). Malgré des avancées en matière d’égalité salariale ou de représentation au sein des parlements nationaux, l’écart a tendance à se creuser en matière d’accès au marché du travail.

Autre sujet d’inquiétude, la lutte contre les changements climatiques (ODD13) semble marquer le pas. On constate en effet une hausse des températures de surface et du niveau d’acidification des océans ainsi qu’une augmentation des pertes économiques liées au réchauffement de la planète.

Télécharger le rapport

Télécharger la synthèse


RESSOURCES ET OUTILS

De nouvelles informations, documents et outils à votre disposition dans la rubrique Ressources du site Agenda 2030.


AGENDA

Dates sous réserve des directives gouvernementales liées au Covid-19

Du 7 au 16 juillet :   Forum Politique de Haut Niveau 2020

Du 7au 8 septembre : Salon Produrable, à Paris

15 septembre : Les ODD au service de la transformation des territoires, à Paris

Du 16 au 22 septembre : Semaine européenne de la mobilité 2020

Du 18 septembre au 8 octobre: Semaine européenne du développement durable

5 octobre : Meet'Up GreenTech verte, à Paris (Station F)

Du 13 au 15 octobre : 14ème edition du World Forum for a Responsible Economy, à Lille

24 novembre : RSE et entreprises : l'appropriation de l'Agenda 2030 par les entreprises, à Paris

26 novembre : L'Agenda 2030 et les 17 ODD : un outil d'impact pour les associations et les ONG, à Paris

Du 7 au 15 janvier 2021 : Congrès mondial de la nature de l'UICN, à Marseille 


Planète solidaire

Cette lettre est vôtre. Envoyez-nous vos infos, vos photos, les adresses des sites qui vous inspirent, à l'adresse : agendafrance2030@developpement-durable.gouv.fr

Si vous souhaitez vous désabonner, veuillez nous l'indiquer à cette adresse :  agendafrance2030@developpement-durable.gouv.fr