Une gouvernance renouvelée pour la réalisation de l’Agenda 2030

Corps

Retour au sommaire de la feuille de route

Gage de la transversalité qui est au cœur de l’Agenda 2030, des mesures englobant les différents enjeux sont nécessaires pour assurer la mise en œuvre concrète de la feuille de route sur la durée de l’Agenda 2030. La mise en place d’une gouvernance renouvelée autour du développement durable doit faciliter l’action transversale des acteurs et impulser une cohérence d’ensemble. Pour assurer la mise en œuvre évolutive et le suivi de l’Agenda 2030, les acteurs s’engagent à travailler ensemble tout au long de la démarche, en s’appuyant sur quatre piliers :

Quatre piliers pour organiser la mise en œuvre de l'Agenda 2030 :

  • Faire du référentiel Agenda 2030, le référentiel de base du développement durable

  • Créer une communauté multi-échelle d'acteurs

  • Organiser le suivi et la mise en œuvre de la feuille de route

  • Mettre en place dix coalisations d'acteurs autour de cibles françaises de l'Agenda 2030


Agenda 2030 : le référentiel de base du développement durable

Faire du référentiel Agenda 2030, le référentiel de base du développement durable de France.

En faisant de l’Agenda 2030, de ses objectifs et de ses indicateurs, le référentiel du développement durable en France, la présente feuille de route soutient un langage commun, au niveau français comme international. Ce langage commun est une clé essentielle pour faciliter les coalitions, autour d’objectifs partagés qui réduiront les injonctions paradoxales, contradictions et incohérences, et maximiseront les co-bénéfices sur de multiples ODD.

Ce langage commun passera notamment par l’intégration des ODD au cœur des études et évaluations de l’action des acteurs, tel que :

  • Un plan d’action national pour développer une « Science au service des ODD » associant citoyens et décideurs (public, privé, associatif, etc.) pour évaluer, éclairer et expérimenter, afin de rétablir la confiance autour de connaissances qualifiées et ouvertes. La Science Ouverte sera mobilisée pour impulser des transitions numériques, énergétiques et écologiques ne laissant personne de côté pour l’atteinte des ODD,
  • L’intégration croissante des ODD dans le rapportage des acteurs privés : reporting RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) des entreprises et reporting RSO (Responsabilité Sociétale des Organisations) des ONG et autres corps intermédiaires,
  • L’intégration des ODD dans les contrats d’objectifs et de performance (COP) des établissements publics.

Créer une communauté multi-échelles d’acteurs

La réalisation de l’Agenda 2030 passera nécessairement par l’activation d’une communauté d’acteurs débattant et se coordonnant au plan national, et par des actions locales conduites au plus près du terrain. Pour cela, plusieurs actions seront mises en œuvre :

  • L’expérimentation d’un dispositif de construction d’actions conjointes, par des ateliers réunissant, à différentes échelles géographiques, l’ensemble de la communauté des acteurs ODD, y compris les services de l’État, dans une logique de création de transversalité et dépassement des silos. Ces dispositifs seront mobilisés pour divers moments : activation de coalitions, réalisation de points d’étape et documents, production d’outils, formulation de recommandations et de propositions…
  • La création d’une plateforme collaborative en ligne facilitant la participation à des initiatives citoyennes et de la société civile en France ou à l’étranger, en s’appuyant sur les différentes initiatives déjà existantes,
  • La sensibilisation et la formation des acteurs locaux (de la société civile comme des administrations et agences publiques) et le soutien aux réseaux régionaux multi-acteurs pour la coopération internationale et la solidarité, pour développer les approches systémiques et faciliter l’appropriation des ODD,
  • La création, mutualisation et diffusion d’outils auprès des acteurs pour faciliter cette appropriation, et la mise en place d’outils de communication dédiés,
  • La sensibilisation de l’ensemble des citoyens à l’engagement Agenda 2030, en faisant du 25 septembre une journée de mobilisation nationale autour des ODD.

Organiser le suivi de la mise en œuvre de la feuille de route

Car l’échéance de 2030 est proche, un suivi fréquent et précis de la mise en œuvre de l’Agenda est nécessaire. Afin de réaliser ce suivi de façon efficace, et de faire toute sa place à la consultation élargie des acteurs, la feuille de route donnera lieu à un rapportage annuel au travers :

  • d’un point d’avancement de la mise en œuvre devant le Parlement,
  • d’un débat en Conseil national de la transition écologique (CNTE) et au Conseil national pour le développement et la solidarité internationale (CNDSI), réunis conjointement une fois par an pour faire l’état des lieux sur les progrès réalisés et d’orienter l’action pour les années suivantes,
  • des indicateurs nationaux ODD, retenus par l’INSEE sur la base des propositions du groupe de travail du Conseil national de l’information statistique (Cnis), qui sont au cœur du dispositif de suivi de la feuille de route. Au sein de cette liste, les Nouveaux Indicateurs de Richesse (NIR) feront l’objet d’une valorisation particulière. La liste d’indicateurs nationaux a par ailleurs vocation à évoluer, notamment en intégrant des indicateurs de grande pauvreté.

Mettre en place dix coalitions d'acteurs

Mettre en place dix coalitions d'acteurs autour de cibles françaises de l'Agenda 2030.

A vocation thématique, par enjeu ou par ODD par exemple, ces coalitions, réunissant des acteurs de natures différentes, auront pour but de promouvoir, en France comme à l’étranger, l’Agenda 2030, de mettre en valeur les actions y contribuant, et de participer à la réflexion pour l’amélioration continue de la feuille de route.

 

Consulter les propositions de chantiers et d'expérimentations à mener

Retour au sommaire de la feuille de route