Le Troisième Paradis

À l’International
23 février 2022

Représentant de l’Arte Povera, Michelangelo Pistoletto appelle à la transformation de la société par l’art, par sa capacité à étonner, à provoquer la réflexion, et à renouer du lien entre les hommes.

Le 3e Paradis
Crédits : Art of Change 21

Artiste humaniste, Michelangelo Pistoletto, est mondialement connu pour une œuvre en constante évolution. La fondation qu’il a créé - Citadellarte - est un véritable laboratoire formé d’experts et de chercheurs dans les différents secteurs du tissu social. Elle est destinée à replacer l’art au cœur de la fabrique sociale, et à dessiner une géographie de la transformation. C’est de cet engagement qu’est née l’initiative du Troisième Paradis.

le Troisième Paradis est à la fois un symbole – un signe de l’infini augmenté en son centre d’un troisième cercle métaphore d’un entre-deux, d’une volonté, individuelle ou collective, de transformer la société de manière responsable et un concept, l’espoir d’un troisième jardin, dans lequel les humains du XXIe siècle seraient, des jardiniers d’une terre heureuse et sans dégradation. Selon Pistoletto, le premier paradis correspondrait au moment ou l’humanité est totalement intégrée à la Nature. Dans le deuxième paradis, les humains s’éloigneraient de la Nature, ils développeraient un monde artificiel et des conséquences désastreuses pour la planète. Le troisième paradis voudrait enfin réconcilier le naturel et l’artificiel, la science, la technique, l’art.

La méthodologie permettant de concilier responsabilité individuelle et collective et amener chacun à agir au sein de son organisation s’appuie sur les 17 Objectifs de développement durable. Cela consiste à identifier un ensemble d’organisations locales, d’envergure internationale, ministérielle, syndicale ou encore associative, avant de les réunir, tout d’abord dans le cadre d’expositions, ateliers les présentant au public, puis lors de forum baptisés Rebirth Forums (Forums de la Renaissance) et destinés à échanger et bâtir ensemble des actions concrètes dans une appréhension écologique du monde.

Au cœur de cette démarche, l’idée selon laquelle la vérité est toujours composée d’un mélange de points de vue et la nécessité de trouver des entre-deux qui seront autant de terrains d’entente pour un futur commun possible.

Pour aller plus loin...