En Europe et à l’international

Publié le 15 février 2021


Les 193 États membres des Nations unies se sont engagés à endosser cette nouvelle feuille de route pour le développement durable à horizon 2030. Sa mise en œuvre diffère d’un pays à un autre. Voici quelques exemples de démarches européennes ou internationales.


Europe

Union européenne

Le développement durable dans les textes de l’Union

Le développement durable est une compétence de l’Union européenne depuis le traité d’Amsterdam de 1997.

Le traité de Lisbonne de 2007 stipule que l’Union Européenne « œuvre pour le développement durable de l’Europe fondé sur une croissance économique équilibrée et sur la stabilité des prix, une économie sociale de marché hautement compétitive, qui tend au plein emploi et au progrès social, et un niveau élevé de protection et d’amélioration de la qualité de l’environnement ».

L’Union européenne a été très active pendant le processus de négociation de l’Agenda 2030.

Au sein de la Commission européenne 2019-2024 présidée par Ursula von der Leyen, chaque commissaire européen est responsable de s’assurer que les politiques conduites sous sa supervision contribuent aux Objectifs de développement durable (ODD) pendant que le collège des Commissaires dans son ensemble est conjointement responsable de la mise en œuvre de l’Agenda 2020.

Depuis l’adoption de l’Agenda 2030, la Commission a publié plusieurs documents de réflexion sur la mise en œuvre des ODD, parmi lesquels la communication de décembre 2017 « prochaines étapes pour un futur européen durable » et le papier de réflexion de janvier 2019 « vers une Europe durable en 2030 ».

Un groupe de travail du Conseil de l’Union dédié aux ODD

Le Conseil de l’Union européenne, l’organe institutionnel qui regroupe les États membres, a créé un groupe de travail dédié spécifiquement aux ODD pour l’assister dans le suivi, la mesure et la revue de la mise en œuvre des ODD (aussi bien dans les dimensions interne et qu’externe de cette mise en œuvre).

Le groupe de travail, est censé travailler étroitement avec les autres formations - sectorielles - du Conseil concernant des domaines de politiques spécifiques, sans dupliquer leur travail.

Eurostat

Eurostat, qui produit les statistiques officielles de l’Union européenne, publie chaque année un rapport sur le niveau et les progrès vers l’atteinte des ODD de l’Union européenne sur la base de 100 indicateurs.

Le rapport de juin 2020 offre également pour la première fois une représentation du niveau et des progrès de tous les États.

Le réseau européen de développement durable (ESDN)

Le réseau européen de développement durable (European sustainable development network – ESDN) est le réseau informel des administrations en charge du développement durable des États européens.

Il a pour objectif de permettre l’échange des expériences et des bonnes pratiques en matière de développement durable aux niveaux européen, nationaux et régionaux.

Créé sur une base volontaire en 2002 à l’initiative notamment de l’Autriche, consacré en 2006 par la stratégie européenne de développement durable, le réseau est constitué en association de droit autrichien depuis fin 2019, présidé pour deux ans par la Finlande et co-présidé par la Suisse et par l’Autriche.

Depuis 2008, la France participe au comité de pilotage, qui réunit par ailleurs l’Allemagne, la Belgique, la Finlande, l’Italie et la Suisse et dont l’Autriche assure la présidence. Le comité de pilotage oriente les travaux du « bureau » du réseau, confié à l’Institut de recherche sur la gestion de la durabilité (RIMAS) de l’université de Vienne.

L’ESDN produit des études de parangonnage sur les politiques publiques ou des études d’approfondissement des grandes problématiques du développement durable (telles que la gouvernance, la croissance économique, la recherche), qui alimentent les débats organisés lors des conférences annuelles et les ateliers thématiques du réseau.

Pour aller plus loin... Le site de l’ESDN (www.esdn.eu)

La semaine européenne du développement durable (SEDD)

La semaine européenne du développement durable (SEDD) est un outil de sensibilisation aux couleurs des Objectifs de développement durable, et de mobilisation du public et des acteurs de la société : collectivités, entreprises, écoles, ONG, etc.

Elle se déroule chaque année du 18 septembre au 8 octobre.

La SEDD a été créée en 2015 par l’Allemagne, l’Autriche et la France qui ont uni leurs semaines du développement durable nationales respectives.

Chaque année, la SEDD suscite plus de 4000 projets mobilisant plus de 360 000 citoyens aux couleurs des ODD dans une trentaine de pays européens.

Cette semaine est un temps fort de sensibilisation et de mobilisation des organisations de la société civile et des citoyens pour les ODD.

Les ODD dans les États européens

La plupart des États européens ont défini ou sont en cours de définition de leurs stratégies de mise en œuvre des ODD. Des fiches pays sont disponibles (en anglais) sur le site de l’ESDN et les rapports de ceux ayant effectué une revue nationale volontaire au Forum politique de haut niveau sont accessible sur le site des Nations unies.

Pour aller plus loin... la page des Nations unies sur les revues nationales volontaires
Les sites internets de certains pays sont également accessibles aux liens suivants :


International

Organisation internationale de la Francophonie

Le développement durable est un engagement historique de l’Organisation internationale de la Francophonie depuis le Sommet de la Terre à Rio en 1992, et réaffirmé en 2012 à Rio 20.

Il est le quatrième pilier du cadre stratégique 2015-2022 et fait l’objet du 7ème programme 2015-2018 de l’Organisation, intitulé « Intégration des ODD dans les politiques et stratégies régionales, nationales et locales ».

À ce titre, la Francophonie, par l’action de son organe subsidiaire l’Institut de la Francophonie pour le développement durable :

  • accompagne les pays dans l’élaboration de leurs stratégies nationales de développement durable ;
  • les accompagne dans la conduite de Revues par les pairs de leurs stratégies nationales de développement durable ;
  • renforce les capacités des pays à participer aux négociations internationales sur le développement durable notamment ;
  • et développe et diffuse des outils d’analyse systémique de la durabilité, notamment le guide méthodologique pour l’élaboration des cadres stratégiques nationaux de planification pour l’après-2015 et la grille d’analyse du développement durable de la Francophonie.

La Francophonie défend la prise en compte de la culture comme une dimension à part entière du développement durable.


Ressources


Signature Agenda 2030 - Pour une planète solidaire - 17 objectifs

Les dernières actualités