France Volontaires publie une première étude expérimentale sur la contribution du volontariat international d’échange et de solidarité à l’Agenda 2030. Menée avec une dizaine d’organisations-membres et l’atelier de sciences humaines et sociales Sociotopie, elle dresse des constats éclairants sur la place de l’Agenda 2030 dans le champ du volontariat international.

Etudes France Volontaires
Crédits : France Volontaires

Adopter un ton adapté à la cible – bannir le jargon institutionnel et trop technique, se mettre à la place du lecteur, supprimer les repères temporels abstraits.

Comment s’approprier l’Agenda 2030 quand on est acteur du volontariat international d’échange et de solidarité (VIES), et de quelles manières y contribue-t-on ? Ces questionnements sont aujourd’hui devenus incontournables dans le champ du VIES, alors qu’il reste difficile pour beaucoup de s’approprier l’Agenda 2030. En réponse, France Volontaires a publié une étude sur le sujet : Volontariat international d’échange et de solidarité, quelle contribution à l’Agenda 2030 ? Étude expérimentale – focus ODD4.

Cette étude ambitionne d’aider les acteurs du secteur à y voir plus clair et mieux s’approprier ce cadre. Expérimentale, elle a été menée avec douze d’organisations-membres* de France Volontaires, l’Espace Volontariats Madagascar, et avec le concours de l’atelier de sciences humaines et sociales Sociotopie. Elle poursuit un double objectif : observer la contribution du volontariat international à l’Agenda 2030, et en développer une méthode d’analyse. Elle s’intéresse plus particulièrement à l’ODD4 (« Éducation pour tous »), avec un focus sur Madagascar. L’étude a été développée en deux temps : une enquête par questionnaire, puis une enquête qualitative auprès d’acteurs des VIES à Madagascar.

L’enquête a mis en avant plusieurs enseignements, autour de cinq sujets :

  • comprendre la (mé)connaissance et la reconnaissance de l’Agenda 2030
  • la difficile intégration de l’Agenda 2030 dans les cadres des partenaires ou l’évaluation de la plus-value des volontaires
  • les contributions protéiformes des volontaires
  • importance du réseau d’acteurs du volontariat
  • les formes de contribution à l’ODD4

Ce travail est le résultat d’une démarche multi-acteurs, mobilisant des organisations-membres de France Volontaires, appuyés par l’équipe de Sociotopie qui a participé à la première phase d’enquête et réalisé la seconde, ainsi que l’analyse des résultats. Ces résultats vont enfin permettre d’ouvrir des temps d’échange de pratiques, d’expérimentation, de capitalisation, pour mieux outiller les acteurs du VIES à l’Agenda 2030.

*AGIRabcd, ATD Quart Monde, CLONG-Volontariat, DCC, DEFAP, la Guilde, IFAID, Ligue de l’Enseignement, Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, la région Centre-Val de Loire, SCD.

L’étude de France Volontaires et ses membres :