One Ocean Summit à Brest

Un sommet pour mieux protéger l’océan, indispensable à la régulation du climat et riche en biodiversité.

One Ocean Summit à Brest
Crédits : Energies de la mer Agrandir la figure 1505
One Ocean Summit à Brest

One Ocean Summit à Brest en février 2022

La ville de Brest a reçu, du 9 au 11 février 2022, un sommet international dédié à la protection de l’océan : One Ocean Summit. Cet évènement, organisé dans le cadre de la présidence française de l’Union Européenne, a été l’occasion de forums et de travaux d’ateliers d’experts mondiaux du domaine et s’est clôturée par une rencontre de responsables politiques de haut rang. Les ateliers ont été invités à produire des appels à l’action et le sommet a pris des engagements en vue de renforcer la gouvernance internationale de l’océan.

Les trois jours d’échanges, ont permis de formuler les « Engagements de Brest pour l’océan », un document qui synthétise les principales mesures actées pour protéger la biodiversité, la ressource et l’exploitation des océans à l’échelle de la planète.

Ces engagements répondant à l’ODD14, s’articulent autour de quatre grands thèmes : protéger la biodiversité et les ressources de nos océans, unir les forces à celles de l’océan face au changement climatique, en finir avec la pollution plastique des océans et installer l’océan au cœur de l’agenda politique international.

Protéger la biodiversité et les ressources de nos océans

  • Création d’aires protégées : 83 pays qui portent l’objectif de protéger 30 % des terres et des mers du monde d’ici à 2030 ;
  • L’UE et 14 pays tiers veulent en 2022 un accord opérationnel et mondial sur l’utilisation durable de la haute mer et la protection de sa biodiversité ;
  • Quatorze pays participants au One Ocean Summit se sont engagés à renforcer la lutte contre la pêche illégale.

Unir les forces à celles de l’océan face au changement climatique

  • 22 armateurs européens se sont engagés dans le nouveau label « Green Marine Europe » ;
  • Onze grands ports européens et mondiaux se sont engagés pour accélérer la fourniture d’électricité aux navires en escale ;
  • Création d’une zone à faibles émissions de soufre sur toute la Méditerranée au 1er janvier 2025 ;
  • La France et la Colombie lancent une coalition internationale pour le carbone bleu.

En finir avec la pollution plastique des océans

  • Clean Oceans Initiative : 4 Md€ de financement d’ici 2025 pour réduire les pollutions plastiques en mer ;
  • La Grèce, l’Italie, la Colombie, la Corée du Sud, la Ville de Paris et la Région maritime de Grèce-Centrale ont rejoint l’« engagement mondial pour une nouvelle économie des plastiques » ;
  • L’Inde et la France ont engagé ensemble une initiative à visée multilatérale sur l’élimination de la pollution due au plastique à usage unique.

Installer l’océan au cœur de l’agenda politique international

  • La France et le Costa Rica ont proposé d’organiser ensemble en 2024 la prochaine conférence des Nations unies sur l’océan ;
  • L’Union européenne s’est engagée à se doter d’un jumeau numérique de l’océan ;
  • L’Unesco s’engage à ce qu’au moins 80 % des fonds marins soient cartographiés d’ici 2030.

Plusieurs événements internationaux doivent se tenir d’ici la fin de l’année, qui pourraient renforcer la protection des océans : une réunion de l’ONU sur l’environnement fin février qui abordera la question d’un accord international sur le plastique, des négociations en mars à l’ONU sur un traité pour la haute mer, la COP 15 biodiversité qui devrait se tenir du 25 avril au 8 mai 2022 en présentiel à Kunming, dans le sud-ouest de la Chine et la conférence de Lisbonne prévue en juin.

Pour aller plus loin... One Ocean Summit