La Friche la Belle de Mai : la Semaine Européenne de Réduction des Déchets dans les tiers-lieux

Pour clôturer la Semaine Européenne de Réduction des Déchets 2021, direction le 3ème arrondissement de Marseille pour découvrir l’engagement d’un tiers-lieu dans la promotion et la sensibilisation au tri et à la réduction des déchets : retour sur les actions mises en place à la Friche la Belle de Mai, du 20 au 28 novembre dernier, avec Sébastien Jamesse, responsable d’exploitation.

JPEG - 408 ko

La Friche la Belle de Mai : qu’est-ce que c’est ?

« La Friche est une expérience politique, un lieu de pensée et d’action renouvelant le rapport de l’art au territoire et à la société » d’après son Manifeste de 2020. Ancêtre du « tiers-lieu », la Friche est un lieu unique, un nouveau modèle culturel et urbain mêlant transformation urbaine, activités et expression artistiques, lien au territoire, coopération et création de liens sociaux.

Concrètement, La Friche est un lieu culturel majeur à Marseille, avec 45 000m2 au sol, des lieux de spectacle, des théâtres, un cinéma, un espace dédié à la musique électronique, un cabaret, mais également des salles d’exposition, un restaurant, une école des métiers du spectacle, un centre avec des acteurs en formation... La Friche gère aussi deux villas qui sont des lieux temporaires de résidence pour des artistes qui assurent une représentation sur le site. Elle accueille 70 structures résidentes à vocation culturelle (plasticiens, compagnies de théâtre, de chant, des structures de centre d’art.…). Les espaces publics sont entièrement mutualisés et mis à disposition des résidentes et résidents.

De par sa raison d’être, ses activités et son ouverture à un large public, La Friche la Belle de Mai s’inscrit dans les 17 ODD de l’Agenda 2030. Installée dans une ancienne manufacture de tabacs (1868-1990), elle incarne une réponse à des enjeux de lutte contre le changement climatique, de transformation d’aménagement urbain, de développement du lien social, de l’apprentissage et, plus globalement, de nos modes de vie dans une démarche de coopération entre acteurs.

« La ville produit des friches, des délaissés sans valeur, des choses gâchées qui sont en dehors du système économique et technocratique. Ce sont en fait les scories d’une économie, des objets abandonnés dont personne ne veut. Ce que la Friche a montré avec d’autres c’est qu’une autre voie s’ouvrait et que des gens qui n’étaient pas impliqués dans la fabrication de la ville, des artistes, des intellectuels, des habitants, s’engageaient et proposaient de nouveaux modes de fabrication de l’urbain, qui anticipe sans programmer, sans figer. »
Patrick Bouchain, architecte

La Friche participe à la SERD !

À l’origine, la Métropole de Marseille gérait les déchets sur la Friche. Celle-ci s’est récemment retirée et l’activité a été confiée à une entreprise. Cette évolution a permis de mettre en place un dispositif pour mieux évaluer le volume des déchets traités, selon les filières - verre, bois, plâtre, canettes plastiques, canettes en aluminium, piles, déchets dangereux, textiles... Avec ces informations, La Friche travaille à trier de plus en plus et de mieux en mieux. Un audit environnemental a également été réalisé. La participation à la SERD s’inscrit dans cette dynamique globale.

C’est la première fois que la Friche participe à la SERD. Suite à la mise en place du tri des déchets au mois de mai 2021, a été constatée une difficulté à communiquer auprès des résidentes et des résidents sur l’intérêt du tri. Aujourd’hui, La Friche est autour de 60% de recyclage ou de réutilisation des déchets du site. L’objectif est d’atteindre 80%. Il faut pour cela travailler sur des outils d’information sur le tri, les points de collectes, donner le sens du geste de tri... Dans cette démarche, la SERD est apparue comme une excellente opportunité : une nouvelle signalétique a été mise en place, deux fascicules sur le tri et un document récapitulant les actions de la Friche concernant le développement durable ont été largement diffusés.

« Opération tri sélectif et réduction des déchets » et autres actions

L’opération tri sélectif et réduction des déchets a été la première lancée, mais elle n’a pas été la seule. Le collectif ‘Friche verte’, regroupant des structures engagées pour faire évoluer la friche écologiquement, s’est pris au jeu de la SERD ; il a contribué à la mise en place d’autres actions comme un repas zéro déchet dans le restaurant du site, le mercredi 24 novembre. Radio grenouille a fait intervenir Emmaüs Connect pour parler des déchets et du recyclage des outils numériques. La Friche travaille aussi avec l’ARBE, les Alchimistes, un maître composteur… La communication interne a été un peu tardive, et le bilan de ces actions sur les résidentes et résidents est mitigé ; toutefois la sensibilisation sur le tri et les actions du collectif ont été plutôt bien perçues ! Par ailleurs, le mois de novembre n’est pas idéal pour la mise en place d’actions en extérieures, sans parler de la crise sanitaire cette année…

Quel est le rôle des tiers-lieux dans la sensibilisation et la gestion des déchets ?

À Marseille, la sensibilisation au tri des déchets et à la réduction n’est pas encore dans les mentalités ; La Friche a un rôle d’exemple à jouer. Globalement, les différentes structures sont sensibilisées à ces questions, mais c’est plus difficile avec les visiteurs et les utilisateurs quotidiens du site.

La participation à la SERD, une stratégie de plus grande envergure

La Friche a vocation à aller chercher des financements européens, notamment pour la rénovation énergétique des bâtiments, qui sont vieillissants et qui n’ont pas été conçus dans une logique d’économie d’énergie. Participer à la SERD s’inscrit dans une stratégie de visibilité de la Friche au niveau européen, afin de montrer son engagement dans le domaine des enjeux d’un développement durable.

La Friche est-elle prête à repartir pour 2022 ?

Complètement ! L’année prochaine, la mobilisation s’organisera plus en amont, pour monter des actions de plus grande envergure. Les structures impliquées cette année se sont montrées très volontaires et réceptives, 2022 devrait se traduire par l’engagement d’un collectif plus important encore.

Rendez-vous pour les actualités développement durable 2022 !

JANVIER
Journée internationale de l’éducation (24)
FEVRIER
Journée mondiale des zones humides (2)
MARS
Journée mondiale de la vie sauvage (3)
Journée des droits des femmes (8)
Journée mondiale des forêts (21)
Journée mondiale de l’eau (22)
Semaine de l’économie sociale et solidaire (28 au 2 avril)
AVRIL
Journée mondiale de la Santé (7)
Jour de la Terre (22)
MAI
Semaine nationale de la marche et du vélo
Journée mondiale de la biodiversité (22)
JUIN
Journée mondiale de l’environnement (5)
Journée mondiale des océans (8)
Journée mondiale contre la désertification et la sécheresse (1)
SEPTEMBRE
Semaine européenne de la mobilité (16 au 22)
Semaine européenne du Développement durable (18 sept – 8 octobre)
Anniversaire de l’Agenda 2030 (25)
Journée Mondiale de la mer (26)
OCTOBRE
Journée mondiale de l’alimentation (16)
Journée mondiale du refus de la misère (17)
Journée nationale de la qualité de l’air (18)
Semaine du climat (2-18)
NOVEMBRE
COP 27
Semaine européenne de réduction des déchets (20 au 28)
Journée internationale des droits de l’enfant (20)
DECEMBRE
Journée internationale de la solidarité humaine (20)