Les entreprises immobilières ont une bonne appréhension des enjeux énergétiques qui concernent leurs actifs, mais ont plus de difficultés à apprécier les enjeux sociaux et sociétaux.

europe

C’est ce qui ressort de l’examen, au regard des ODD, et sur la base de leur notation par Vigeo Eiris, de la situation de 37 entreprises immobilières européennes.

Ainsi, si le secteur immobilier peut avoir une sérieuse influence en matière de lutte contre le changement climatique puisqu’il représente environ 40% de la consommation mondiale d'énergie primaire et produit près du tiers des émissions de CO2 anthropiques, il est des domaines comme l’accessibilité et la connectivité des bâtiments, le développement économique des territoires d’implantation, l’élimination de la pauvreté grâce au logement, le développement urbain et l’innovation, où sa contribution est très attendue.